3,2,1....

2018-2019
News
3,2,1....

Publié il y a 6 jours par

3,2,1....

En l’absence de notre journaliste habituel, le résumé a été assuré par Polo. Décidément, même là il est remplaçant. Merci à lui.

En ce beau dimanche ensoleillé, nos  vétérans se déplacent pour l'antépénultième match de la saison. Mais où? Jouons ensemble et répondez à ma petite charade: Mon premier est ce que Fonfon a du mal à quitter le jour de match. Mon second est souvent ce que répond Fabio à sa femme quand elle lui demande à quelle heure il rentre le dimanche. Mon dernier est ce que fait le plus souvent Larry sur un terrain. Alors vous l'avez? Non Jérôme, ce n'est pas FêteTardPasse, ça ne veut rien dire...C'est bien Littoral qui se dresse en ce jour, et la question est, vont-ils être capable d'absorber la vague épouvillaise?

Dans le vestiaire, une atmosphère joyeuse flotte dans l'air. Arnaud annonce non pas une bonne nouvelle, mais trois bonnes nouvelles! Gilou, le coureur sino-polonais, Nico, le PAC Man épouvillais et Seb, le petit bonhomme en mousse manquaient à l'appel. Olive ne peut contenir sa joie, il est en pleurs: "Il est pas là l'indic du journaleux! Je vais enfin pouvoir retrouver ma dignité, la calotte de ses morts!"

Le match démarre et ce sont les locaux qui sont rentrés le mieux dans ce match. De l'aveu de l'un de leurs joueurs: "On donne tout le premier quart d'heure, après on est cuit". C'est après ce laps de temps  qu'Epouville décide timidement de réagir. Dégagement à l'aveugle de VV, récupération d'Olive qui trébuche et envoie un ballon vers l'avant vers Pierrot, tout heureux de recevoir cette non passe de notre blond vénitien, entre dans la surface et d'une frappe sèche à terre ouvre la marque.

Peu de temps après, Pierrot se fait faucher et Olive,  un peu trop confiant, prend  le ballon...qu'il tire plein axe sur le gardien, faisant passer Epouville sous la barre des 50% de réussite sur cet exercice. Dans la foulée, une action partant de l'arrière droit local se poursuit dans le couloir et finit par un centre repris par l'attaquant: 1.1

Sur le terrain, on  a une première mi-temps habituelle de la part des petits bleus, Olive fait semblant de ne pas entendre Polo, Larry et Pierrot discutent tactique via de vifs échanges et Erwan tente de se canaliser en faisant des tours de rond central. C'est le moment décidé par les visiteurs pour marquer un joli but. Olive part couloir gauche, centre en première intention (c'est assez rare pour le souligner) et là, Polo, lancé, catapulte la ballon dans le fond des filets d'un plat du pied croisé en pleine lucarne. le buteur alla embrasser son passeur boudeur pour cette offrande.

Mi-temps, moment décidé par Jérôme pour enlever sa fameuse gaine et retirer de la pression sur son corps svelte.

Effet papillon? Un raz de marée s'abat sur les cages du FC Littoral. C'est payant, un ballon récupéré au milieu est transmis à Larry qui envoie Pierrot battre le gardien d'un tir croisé. Peu de temps après, Erwan lance Polo dans le trou qui d'une frappe lobée à l'entrée de la surface crucifie le gardien venu à sa rencontre.

La fin de match se transforme en calvaire pour les locaux avec un nouveau but de Polo sur un centre de Pierrot et un but d'Olive sur une passe de Larry. José, le gardien local, qui n'avait dit mot sur les cinq premiers buts encaissés  se fendit de cette phrase digne de Pagnol sur le but de notre rouquin: "Il a de la chatte, lui."

L'exploit n'était pas d'avoir gagné ce match face à une valeureuse équipe, mais  celui d'avoir fait marquer Olive. Tout était résumé ce jour en 3 chiffres:

  • 3 buts de Polo,
  • 2 buts de Pierrot et 2 passes décisives de Larry et Olive ,
  • 1 but d'Olive et 1 passe décisive d'Erwan et Pierrot.

Ci-dessus : Nico qui a été poursuivi toute la saison par le Jean-Michel, est enfin rattrapé.

Chaque semaine, notre journaliste interview un acteur majeur du club (dirigeant, joueur, fan...)

Aujourd'hui: Jojo (dirigeant)

Le Journaliste: Bonjour Jojo, merci d'être là aujourd'hui.

Jojo: de rien, mais dépêchez-vous je pars en vacances dans la foulée, vous comprenez je suis pré-retraité et j'ai peur de manquer de temps à la retraite.

Le Journaliste: Très bien je vais tenter d'être concis...

Jojo: Eh, oh, personne ne touche à mon prépuce !!

Le Journaliste: Recentrons les débats, vous êtes au club depuis un certain temps, vous en avez vu passer des gourdes !

Jojo: Cela fait parti de mes attributions, j'aime pas spécialement l'eau...alors je rechigne à la tâche.

Le journaliste: Quelles sont vos autres attributions?

Jojo: Je m'occupe des résultats des adversaires.

Le journaliste: Le coach me souffle que vous lui donnez chaque semaine les résultats de la 1ère journée car vous ne maitrisez pas internet?

Jojo: Je vais peut être me concentrer sur les gourdes...

Le journaliste: Parlons un peu de vous, avez vous une passion dans la vie?

Jojo: J'aime insulter Fabio.

Le journaliste: Avez-vous un regret dans la vie?

Jojo: Oui. Si j'avais su écrire, j'aurais écrit des lettres de corbeau à Fabio.

Le journaliste: Votre plus beau souvenir de dirigeant à Epouville?

Jojo: J'en ai que je me remémore souvent. Le jour où Fabio s'est blessé.

Le journaliste : Un projet d'avenir dès que vous allez être à la retraite?

Jojo: Effectivement. Me battre avec Fabio.

Le journaliste: Un tic verbal?

Jojo: Enculé de Fabio.

Le journaliste: Mais, vous faîtes une fixation sur Fabio, non? Vous avez une dent contre lui ?

Jojo: Une dent ? Non, pas du tout : je n’en ai plus depuis que je l’ai mordu…


toute l'association

Commentaires

Connectez-vous pour pouvoir participer aux commentaires.
Se connecter